Natalya Himura

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

No name

No_name.png

Essai au stylo noir sur carnet Canson 21*29.7cm. 120gr. Réalisé les 21 et 22/04/12.

L'automne venant

L__automne_venant.png

Encre de chine, encre rouge et aquarelle sur carnet Canson 21*29.7cm. 120gr. Réalisé les 17 e 28/04/12.

Dailianne

Dailianne.png

Encre de chine et aquarelle sur carnet Canson 21*29.7cm. 120gr. Réalisé les 16,17 et 22/04/12.

An other planet

An_other_planet.png

Encre de chine sur carnet Canson 21*29.7cm. 120gr. Réalisé le 07/04/12.

Shot

Shot.png

Encre rouge sur carnet Paper blanks 13*19cm. Réalisé les 13 et 14/04/12.

Odyssée

Odyssee.png

Encre rouge sur carnet Paper blanks 13*19cm. Réalisé les 13 et 14/04/12.

Erha 3

Erha1.png

Critérium sur morceau de feuille A4, papier machine. Recopiage réalisé les 28 et 29/04/12 en 12min. Modèle: Les Gardiens du Maser tome 2.

Erah 2

Erha2.png

Critérium sur morceau de feuille A4, papier machine. Recopiage réalisé le 28/04/12 en 5min. Modèle: Les Gardiens du Maser tome 3.

Erha

Erha3.png

Critérium sur morceau de feuille A4, papier machine. Recopiage réalisé le 28/04/12 en 15min. Modèle: Les Gardiens du Maser tome 1.

Wonder Woman

Wonder_woman.png

Critérium sur feuille A4, papier machine. Dessin réalisé le 29/04/12.

Aila

Aila.png

Critérium et stylo noir sur morceau de feuille A4, papier machine. Dessin réalisé le 29/04/12.

Petit enfant

Petit_enfant.png

Stylo bleu sur morceau de feuille A4, papier machine. Dessin réalisé sans soin (XD) le 19/0412.

Sphinx

Sphinx.png

Encre de chine et stylo noir sur morceau de feuille A4, papier machine. Dessin réalisé le 11/0412.

Nikita

Nikita.png

Critérium, encre de chine et stylo noir sur morceau de feuille A4, papier machine. Dessin réalisé le 08/02/12.

L'espoir se gagne

from_the_bottle_of_my_heart_by_lieveheersbeestje-d4xprmz.jpg

Chez l'être humain il y a la montagne et le gouffre.

Au sommet, le gouffre l'appelle et il y tombe aisément.

Au fond du gouffre il s’apitoie puis il lève ses yeux larmoyants vers la montagne: elle s'élève majestueusement au-dessus de lui.

C'est alors qu'il reprend l'escalade. C'est ardu, les pierres roulent sous ses pas pesants, mais il sait que le panorama vaut la peine d'essayer.

Le tout est d'éviter de regarder en bas. ;)

L'espoir se gagne: il faut avancer pour le réaliser.

Année 2011-2012 - Vers l'indépendance

Nouveau récapitulatif de cette année.

Sans_titre_1.png

Début d'année: solitude difficile

Depuis que je suis célibataire, depuis le mois d'Octobre 2011, que j'ai à la fois vécu comme un drame et une libération, j'ai dû m'habituer à vivre seule. Passer d'une situation de couple en appart à un retour à la solitude fut une dure épreuve. Me retrouver livrée à moi-même du jour au lendemain, sans cette moitié chérie qui faisait toute ma vie, ça a été un véritable choc. Mais j'ai réussi à surmonter la déprime, grâce notamment à une myriade d'ami(e)s qui m'ont toujours soutenue et grâce aussi à mon forum RP qui m'a permis d'écrire et ainsi de m'évader au maximum. Cette année scolaire 2011-2012 a donc été placée sous le signe d'une nouvelle prise d'indépendance dès la rentrée.

Bénéfices imprévus

En réalité, depuis le BAC, depuis que je suis en études supérieures, je n'ai jamais été seule. Cette année m'a permis d'avoir enfin la liberté de me développer, sans assistance, sans suivre quelqu'un et sans avoir de limite à mon épanouissement personnel. Se retrouver soi-même est quelque chose d'important. Je m'étais perdue, je n'étais plus moi-même, rien de ma véritable vie n'avait survécu à ces années de couple, à part le dessin. J'ai donc appris à faire avec la solitude, j'ai développé mes contacts sociaux et j'ai surtout repris ma vie en main, élaborant mes propres habitudes et en me forgeant enfin une vie étudiante digne de ce nom. Jamais je ne suis autant sortie. J'ai dansé, je me suis amusée, j'ai fait des rencontres, j'ai dessiné, écrit, j'ai fait un maximum de séance de ciné, je suis allée à l'opéra, aux musées...Jamais je ne me suis sentie aussi libre de développer ma culture.

Sortie de l'enlisement

J'ai surtout réalisé avec le temps à quel point mes anciennes relations me coinçaient dans un univers étriqué et enfantin. Comment pouvais-je m'entendre avec des hommes qui ne voulaient pas sortir à moins d'être seuls avec leurs propres potes ? Je suis faite pour être dans un réseau social, pas dans une prison dorée aux relations contrites. Comment ais-je pu me laisser m'enliser dans l'amour et oublier ma passion de la culture, de la vraie, de la vieille culture ? Je suis faite pour les voyages, les musées, les explorations et les tableaux. Comment aurais-je pu gérer mon stress en présence de personne aussi pincées ? Je suis faite pour un environnement dynamique et motivé.

En réalité, j'ai réalisé que c'était la meilleur chose qui me soit arrivée depuis des années : le célibat.

J'ai enfin pu quitter cet univers horripilant découvert à un mauvais moment. Je n'ai pas pu profiter de ma MANAA avec un copain geek enfermé loin de moi, je n'ai pas pu profiter des mes deux premières années de licence avec un copain aussi coincé et restreint socialement...Deux très mauvais choix. Des regrets? Aucun, si ce n'est la perte de temps occasionnée dans mon propre développement.

arrivee.jpg

Arrivée : un nouveau départ

Cette année, même si c'était la L3, a été ma plus belle année post-BAC, c'est incontestable. Potes et rigolades, moyenne facilement obtenue, projets et découvertes ! Cette L3 a été l'année la plus motivante que j'ai vécue. Même si ce fut difficile avec des voisins bruyants, des études plus corsées, des moments de déprime liés à l'amour perdu, j'ai réussi à me relever et à travailler, rire et reprendre goût aux choses oubliées. J'ai ainsi obtenu ma licence avec mention assez bien et j'en suis heureuse.

Perspectives d'avenir

Avec mon stage au lycée, je me suis convaincue que je voulais être enseignante. J'aime apprendre des choses aux plus jeunes, j'aime les motiver et les découvrir tous, individuellement. Je suis faite pour cela, quoi qu'on puisse en penser. Je suis motivée et prête à assumer mon rôle pédagogique. Je suis faite pour gérer.

Avec mon dossier, je pars au Canada faire ma première année de master recherches. J'ai été prise dans l'échange international CREPUQ et je suis fière d'avoir été acceptée à l'Université de Montréal. J'ai une correspondante sur place en première année et une marraine qui est versée elle aussi dans les jeux de rôles et les GN. C'était inespéré. Je suis plus motivée que jamais pour découvrir ce pays et ses coutumes. Tout semble m'y conduire. On m'y attend. C'est magique.

Avec l'obtention de mon code en Septembre, j'ai également travaillé dur mon permis en vue de l'obtenir avant mon départ. Après 6 mois de conduite avec mon père, en supervisée afin de prendre confiance, je me suis lancée. Je l'ai malheureusement loupé le 3 Août pour un problème de "positionnement sur un rond-point", excuse peu satisfaisante venant d'un inspecteur de mauvaise humeur...Mais j'ai surmonté cette déception. Je le repasse le 31 Août. J'ai très bon espoir.

amour.jpg

Amour

La solitude n'a pas été très longue en soit et cela m'a été plutôt négatif, il fallait s'y attendre. J'ai en effet très vite eu de nouveaux compagnons mais mes sentiments n'ont pas changé avant longtemps. Encore aujourd'hui j'ai le malheur d'aimer un peu dans le vide un passé déchu. Je suis presque guérie, c'est certain. En tous cas, je ne cherche plus aucune relation stable et ancrée. Je vis ma vie, sans me préoccuper des hommes. S'il m'arrive de me laisser séduire ou de séduire, je ne reste pas, le cœur n'y est plus et j'aime trop cette liberté d'action qui définie maintenant mes journées. Je suis devenue plus ou moins hermétique aux vraies relations. C'est ainsi. Cela me reviendra plus tard. Pour le moment la cicatrice a du mal à s'effacer. J'ai trop souffert ces dernières années. Et je me retrouve enfin dans l'engrenage étudiant. Il faut noter qu'un petit rayon de soleil est venu me porter secours, me brûler un peu aussi, avec son ton d'Italie, ses rêves et son sourire. J'ai réussi à rester détachée et j'en suis totalement satisfaite. Aujourd'hui je maîtrise très bien mes sentiments et je suis heureuse de ne plus être sous leur joug. J'ai appris à me détacher des personnes et c'est une bonne chose à mon âge. Je suis beaucoup plus heureuse ainsi et cela me permettra surtout de faire mon voyage sans contrainte sentimentale.

L'oubli est enfin là. Tu jettes ou tu brûles me disait un ami très cher. Il avait raison. Maintenant j'ai toujours ce briquet sur moi et je me concentre sur mes rêves, mon travail, mes passions, mes amis.

Indépendante ?

Pas encore. Mais j'y travaille. Bientôt le permis, bientôt 9 mois de voyage... Le stress s'efface derrière un besoin d'explorer. Ma licence en poche j'avance encore et toujours sans me retourner. Aujourd'hui, j'ai acquis cette liberté de mouvement, cette assurance dans ma filière, un détachement humain qui me permet de me recadrer autour de mes propres passions et de laisser couler les gens qui ne s'occupent pas de ma vie. Une amitié pour une amitié, un détachement pour un détachement, une passion pour une passion, plus rien n'ira que dans un sens. Je me sens plus forte, plus stable. Je me suis forgé une nouvelle carapace, plus dure mais aussi plus souple.

tortue4.gif

Vive Tortue Géniale!

Année 2011-2012: La renaissance.

Bonjour à tous!

Je viens mettre à jour mon journal de bord, il était temps.

Qu'ai-je donc fait cette année si silencieuse?

canon.bmp

La troisième année de licence


*********************** DÉBUTS DIFFICILES

Cette troisième année a mal démarrée. Abandonnée, abattue, seule et déprimée, j'ai arrêté de manger et de travailler. Puis, petit à petit, je me suis reconstruite. Malgré la santé devenue hautement fragile, malgré le manque de conviction et d'appétit, j'ai surmonté la solitude et me suis enfin retrouvée grâce à mes amis, grâce à ma famille, grâce à ma volonté.


*********************** PROGRAMME INTÉRESSANT

Le programme de la troisième année s'est axé autour de l'amour (Louise l'Abbé) ce qui m'a plombé le moral au début, mais aussi de l'héroïc avec Coriolan de Shakespeare, Suréna de Corneille, Le Prince de Hombourg de Von Kleist, Le Guépard de Tomasi di Lampedusa, de l'épique avec La Chanson de Roland, des comtes avec les Fables de La Fontaine, de la psychologie avec Marguerite Duras (que j'ai adoré avec Moderato Cantabile et le Vice-consul), du roman historique avec Victor Hugo (Quatrevingt-treize), de la figure d'Hélène de Troie (à travers Ovide, Le Comte de Lisle, Goethe, Ronsard...), le voyage en Italie (Montaigne)...un programme difficile mais passionnant! On a même fait de l'analyse filmique et j'ai alors découvert la formidable filmographie d'Akira Kurosawa, le plus grand cinéaste japonais du XXème siècle avec des films tels que La Légende du grand judo, Vivre, Kagemusha, Rêve...Je vous conseille vivement de vous intéresser à tout cela!


*********************** AVANCÉES CERTAINES

J'ai donc reprit le boulot, j'ai obtenu mon premier semestre haut la main et je compte obtenir le second avec la même aisance afin d'avoir ma licence avec mention. J'ai fait mon stage en enseignement au lycée Roosevelt. Ce qui m'a conforté dans mon projet d'avenir! Je me suis donc inscrite en recherche mais je compte toujours passer le CAPES et devenir prof de français en collèges et lycées. La recherche me permettra d'avoir une plus large ouverture professionnelle et aussi de constituer un gros mémoire (dont le sujet est à ma discrétion ;) )

john-ronald-reuel-tolkien-1.jpeg


*********************** CUISINE ET SOCIÉTÉ

Je me suis mise à la cuisine et j'adore préparer des pizzas ou des desserts. Je suis devenus une pro du gâteau au chocolat et des muffins! J'ai même mes goûteurs! J'ai d'ailleurs largement développé ce que l'on pourrait appeler ma "société" en me rapprochant de certains amis et en m'en faisant d'autres. J'ai rencontré des gens travailleurs et amusants, j'ai rigolé et me suis enfin remise à sortir en prenant des initiatives et en osant aller au devant des inconnus.

muffins.jpg


**********************************************************

La culture

Parce que j'en suis friande à ma manière!


*********************** CINÉMA

Jamais je ne suis autant allée au cinéma. J'aime ça et j'ai réussi à voir tout ce que je voulais voir, avec une sélection certaine, de l'amusement, de l'amitié. J'ai trouvé des personnes qui avaient à peu près les mêmes goûts que moi et les mêmes opinions, ce qui a grandement facilité les échanges. J'ai vu de tout: des nanars choisis, des films magnifiques, des films drôles et même un film terrifiant. Je ne saurais même pas énumérer tout ce que j'ai vu: The Artist, La Mort à Venise (cinéma italien), La Colline aux Coquelcots (studio Ghilbli), La Dame en Noir, Intouchables, On ne choisit pas sa famille, "Holliwoo"...j'en ai loupé une paire que je souhaitais voir mais évidemment le budget ne suit pas toujours donc il faut attendre!

1.bmp 2.bmp


*********************** SÉRIES

Enfin libre de mes choix et de prendre les choses à mon rythme, je me suis mise à la série Kaamelott que j'apprécie à ma manière, lentement, avec le sourire et mes références. Je suis restée accrochée à la série Scènes de Ménages que je trouve délirante et je compte me mettre un jour à la série Trône de fer. La série Terra Nova sur les dinosaures me plaisait beaucoup malgré son manque de moyens mais à cause de l'histoire de Megaupload j'ai dû arrêter.

Kaamelotttableronde.jpg

scenes.jpg


*********************** OPÉRA

Je me suis mise à l'opéra de Reims: j'ai vu Jenufa de Janacek mis en scène par Pierre Constant que j'ai rencontré lors d'une conférence et d'une visité préalable de l'édifice et de ses coulisses. J'étais au deuxième balcon au centre: la meilleure place pour voir l'orchestre dans la fosse.

Jenufa.bmp

Résumé de la pièce: ''1939. La Moravie va bientôt être envahie. Dans le moulin familial d’un petit village où vit Jenufa, les règles les plus archaïques cadenassent encore le monde paysan. Aussi, lorsque la jeune fille donne clandestinement naissance à l’enfant de Stéva, noceur et volage, Kostelnicka, mère adoptive sévère, noie l’enfant pour sauver leur honneur. Pourtant malgré le drame, la vie est toujours là, et l’amour… Portant sur son héroïne un regard de tendresse infinie, Leos Janacek dépasse l’anecdote du fait divers réel pour donner à son opéra la dimension universelle d’une tragédie lyrique. Le destin broie les êtres comme la meule écrase le grain ; mais le moulin à blé est également image de fertilité et de richesse, la farine reflète par sa blancheur l’âme pure de la jeune mère meurtrie et l’espérance demeure. Attaché à sa terre morave, le musicien plonge dans le chant populaire et le folklore pour élaborer une fascinante mélodie langagière qui fait entendre le rythme des saisons. Très théâtrale, l’oeuvre de Janacek est aussi une superbe composition, une ode à la femme en quête de liberté.''

J'ai aussi vu Faust de Gounot, c'était magnifique. Le personnage de Mephistophélès était vraiment amusant. J'étais dans al fosse, tout devant à droite: une belle vue!

faust.bmp

Résumé: ''Aux frontières de l’au-delà, Faust plonge au tréfonds de l’âme et de ses méandres obscurs. Autour de ce personnage mythique pactisant avec le diable, Goethe écrivit la parabole d’une humanité souffrante, tiraillée entre espoirs et désillusions ; mais de ce récit, l’opéra de Charles Gounod retient surtout la fascinante histoire d’amour de Faust et de Marguerite. Sa partition déploie une charge émotionnelle lumineuse qui rend l’opéra toujours aussi actuel et déchirant.

Défenseur de la figure féminine, Gounod rend hommage à ces femmes capables d’aimer à en mourir. Ainsi en va-t-il de Marguerite qui, après avoir ri de se voir si belle en ce miroir, remet son destin entre les mains de Dieu. Incarnation belle et tragique de la femme aimante, Marguerite voit son âme sauvée.''


*********************** THÉÂTRE

J'ai fréquenté le théâtre via le Manège de Reims pour le festival Méli'môme (Roulez jeunesse!) et le CROUS pour voir des étudiants jouer: c'était très intéressant, très lié à la société actuelle, moderne et pimpant!

roulez.jpg


*********************** MUSÉES

Bientôt la nuit des musées! Le Samedi 19 Mai 2012 sur le thème de l'amour.


**********************************************************

Le permis

J'ai avancé et j'ai maintenant bientôt terminé mes heures de conduite supervisées avec mon père. Le permis sera pour Juin! Je crise les doigts mais tout va bien, je sais conduire. Il faut seulement que je fasse un peu plus attention aux panneaux: je me focalise trop sur les lignes de la route.

code.jpg

Une année haute en couleurs! Des sorties culturelles, des potes, des bars, du boulot, de la conduite et même de la romance! Une belle année placée sous le signe de l'indépendance et du retour sur soi.

Les Mondes d'Aldébaran

Les Mondes d'Aldébaran est une série de bandes dessinées dont le scénario, le dessin et la couleur sont réalisés par Leo.Du genre de la science-fiction, cette série est éditée chez Dargaud et elle se divise en trois cycles de 5 BD chacun:- Aldébaran- Bételgeuse- Antarès- Survivants (possible 4ème cycle)

La-Mantrisse.JPG

Les Mondes d'Adébaran raconte les premières tentatives de l'Humanité pour coloniser d'autres planètes aux environnement viables. Au XXIème siècle, la Terre est fortement polluée, ses conditions climatiques ont changées et les guerres de religions ont éclaté. Les progrès techniques ont permis à l'Homme de dépasser la vitesse de la lumière et les explorations commencent sous une seul loi: la charte de l'ONU accepte la colonisation d'une planète sous condition qu'il n'y ai pas d'autre forme de vie dite "intelligente" déjà installée.

leo_bd_aldebaran_dargaud.jpg

Aldébaran

Nous sommes au XXIIème siècle: cela fait 100ans que les premiers colons sont arrivés sur Aldébaran. Le contact avec la Terre a été perdu et les colons attendent sa reprise. Kim Keller, Nellie Keller et Marc Sorensen voient leur village détruit par un étrange animal marin et sont obligés de voyager vers la capitale: Anatolie. Ils rencontrent Monsieur Pad un homme a tout faire puis deux biologistes: Driss Shediac et d'Alexa Komarova qui étudient la Mantrisse, animal marin intelligent qui cache bien des secrets. Recherchés par le gouvernement, ces biologistes vont entraîner avec eux les orphelins afin d'échapper aux tyrans d'Aldébaran et de rencontrer la créature. Kim espère voir arriver les Humains.

betelgeuse.jpg

Betelgeuse

Une première navette a té envoyée sur Bételgeuse mais le contact a été perdu. On apprend que les pionniers descendu sur la planète se sont divisés en deux groupes: l'un favorable à la colonie, l'autre persuadé que les Ium, créatures qui ressemblent à des pandas, sont une forme intelligente qui empêche le processus de colonisation selon la charte. Le vaisseau de 3000 passagers, resté en orbite, est un vaisseau-cercueil infesté par un virus. Deux survivants y sont réveillés et sont sauvés par une navette où Kim et 3 compagnons ont pris place pour aller sur Betelgeuse où il semblerait que la Mantrisse d'Aldébaran envoie des messages. Ils rejoignent en catastrophe les colons sur la planète et démarrent leur longue diplomatie entre les deux camps. Les Iums semblent en symbiose avec deux Mantrisses présentes sur Bételgeuse...Marc et Alexa et Monsieur Pad volent à son secours sur Bételgeuse dans un astronef volé.Kim fait même une rencontre incroyable: un humanoïde, extraterrestre.

9782205063714.jpg

Antarès

Sur Antarès, une équipe étudie la faune et la flore local pour établir la viabilité du site et lancer une opération massive de colonisation. L'échec de Betelgeuse gêne les investisseurs. D'étranges évènements ont lieu sur cette planète, en plus de la faune hostile et des gens disparaissent dans d'étranges rayons lumineux. Kim s'y rend avec sa fille aux dons étranges pour permettre à ses compagnons Alexa, Marc et Monsieur Pad d'être libéré de prison "sous conditions qu'ils participent à un projet humanitaire et risqué" (ils devaient purger une peine pour avoir volé un astronef au cycle précédent). Commence alors une nouvelle aventure à vous couper le souffle.

49318.jpg

L'univers de cette série est complexe, foisonnant de créatures dangereuses et magnifiques, où la flore peut s'avérer surprenante elle aussi. L'humanité des propos, les liens forts entre les personnages, leurs situations plus dramatiques les unes que les autres vous tiennent en haleine tout au long de cette série. Je vous la conseille vivement!

Creature.jpg

Site officiel (peu mis à jour)

En savoir plus via wikipédia.

La Morte amoureuse

5d56a8dc096c460e.jpg

Depuis Octobre je suis morte un peu chaque jour...

La douleur a été telle que j'en ai été malade, malade au point de perdre 5kg en une semaine, au point d'arrêter de travailler, au point de m'alarmer réellement sur cette dépression impossible à gérer en même temps que la rentrée.

Et puis c'est passé. Passé, ou presque. Noël est arrivé, avec ses joies, ses désespoirs. Le froid m'a envahie, comme pour mieux me rappeler ces dernières années.

Et puis c'est revenu. La culpabilité pour l'un, la véritable douleur pour l'autre. Ces années perdues, ou presque. Ces années à se prendre des coups, à se chercher, à se perdre...

Enfin c'est passé, en partie. Le temps effacera tout, mais le temps est relatif. Cette année est passée comme une flèche bien pointue. Elle m'a déchiré les sens, elle m'a entraînée dans quelques bas fonds, là où les fantômes des abysses tentent de retenir les âmes en peine. Mais j'en ai réchappé.

Parfois j'y songe encore. La peur me tient le coeur.

Incapable d'aimer. Pour l'instant. Impossible d'oublier. Encore. Mais le temps vainc tout.

Et ce grand projet sur lequel je jette mes espoirs... Je prie.

Je prie pour oublier. Je prie pour aimer. Je prie pour les miens. Je prie pour les tiens.

colorful_stars_by_lieveheersbeestje-d4uyq9h.jpg

Et ce soleil qui vient me saluer entre les nuages. Héphaïstos, Arès ou Helios, qu'importe ton nom, je t'aimerai peut-être.

Et je pleure. Cette nudité solitaire. Et je prie. Cette folie éphémère.

Je crois. Cette reconstruction, j'y crois.

Les yeux, le coeur, l'âme... Gonflés de piété et de tristesse. Emplis de courage et de détresse. Finiront par t'appartenir Ô toi, entité inconnue.

Espoir.

Wonder Woman

wonder_woman1-1.jpg

wonder_woman3-3.jpg Encre de chine, peinture acrylique et aquarelle sur carnet Canson 29.7*42cm. Réalisé les 02 et 03/04/12 (scanner trop petit, photo moyenne)

wonder_woman2-2.jpg